top of page

Comment le liège est devenu le roi des bouchons ?

Dernière mise à jour : 19 avr. 2021


Les bouchons en liège se faufilent dans notre intérieur : matériaux 100% naturel, recyclable, et éco-responsable.




Bon à savoir...


Le liège est extrait de l'écorce du chêne-liège (Quercus Suber). C'est lorsque l'arbre atteint l'âge de 20 à 25 ans que la première couche de liège est extraite. Il faut cependant attendre encore au moins 18 ans avant d'obtenir une écorce adaptée à la production de bouchons de qualité. La récolte faite à partir de la fin du printemps jusqu'à l'été (entre mai en août) reste très artisanale. C'est un processus ancestral répété tous les 9 ans ( car l'écorece doit se régénérer) qui ne peut être effectué que manuellement par personnes aguerries avec des haches adaptées. La durée de vie moyenne du chêne-liège est de l'ordre de 150 ans, soit environ 12 à 15 levées par arbre.


Il convient de les gérer durablement, en évitant le gaspillage et en favorisant la repousse de nouveaux arbres. La filière de recyclage des bouchons de liège mise en place par les professionnels du secteur, permet de rétribuer des associations qui se chargent de la collecte dans un premier temps, avant de les revendre aux professionnels du recyclage.



Des puits à carbone…


Les forêts de chênes lièges sont d’excellents puits à carbone. Leur exploitation a un impact positif au niveau de la fixation du carbone. Un chêne-liège « exploité » (sur lequel le liège est prélevé) absorbe de 2,5 à 4 fois plus de CO2 qu’un arbre non exploité.


En effet, la production et l'utilisation de chaque obturateur en plastique émettent 10 fois plus de CO2 qu'un bouchon en liège et que les émissions de CO2 d'une capsule en aluminium sont 26 fois supérieures à celles des bouchons. Pensons donc à notre environnement !



Le liège aussi un isolant


Deux autres avantages : il est également utilisé comme isolant thermique et phonique. Et oui, il y a beaucoup de bonnes raisons pour l'utiliser !



Idée déco…


Ayant travaillé dans la restauration pendant douze années, j'ai ouvert (et non pas bu) plus de dix mille bouteilles de vin. Comme beaucoup de serveur(se)s, après le service, je retrouvais de nombreux bouchons de liège dans mes poches. J'ai décidé de les garder et les réutiliser à des fins décoratives.

Je me doute bien que vous n'avez pas la possibilité d'en avoir autant. Commencez votre collection en gardant les bouchons des bouteilles que vous ouvrez seul ou avec vos amis. Il faudra être patient !

Il existe d'autres sortes de bouchons; en plastique ou des capsules à vis. Mais je pense que c'est une mauvaise idée ! Finit le charme et le plaisir d'ouvrir une bonne bouteille de vin. Je ne vous reparle pas des retombées environnementales...


En attendant que vous ayez récolté assez de bouchons pour réaliser une bel objet déco, mettez vos bouchons en liège dans un pot en verre ou un vase transparent. Mettez en évidence les belles écritures inscrites sur vos bouchons. Vous pourrez ensuite le laisser soit tel quel, soit mettre un bouquet de fleurs à l'intérieur du vase, soit en faire un bougeoir.



À vous de jouer et laisser parler votre créativité !





30 vues0 commentaire
bottom of page